Le sLeAbLog

lundi 24 novembre 2003

Bon mot pour un sale week end

 

Week end moyen, sur plusieurs plans.

Déjà, vendredi soir, mon équipe de volley était inscrite à un tournoi. J'étais bombardé capitaine, ce qui supposait également responsable des ballons. Evidemment, on s'en est fait gaulé un en deux temps trois mouvements. Pas super grave mais très agaçant.

Ensuite, niveau découpage de polystyrène, ce fut la cata. J'ai merdé ma première découpe automatique, mais je m'y attendais un peu. Puis j'ai apparemment niqué le transfo qui alimente ma fameuse scie, ce qui est néfaste pour la réalisation de mes projets dans le timing que je me suis fixé. Apparemment car ce transfo ne débite plus rien mais surtout parce que le courant a sauté, mais c'est pas grave, je suis branché chez les voisins, ce sera eux qui devront remettre réveils et magnétoscope à l'heure niark niark ! ;-) Attention, c'est pas illégal, hein. Ils le savent, ils sont d'accord.

Enfin, mon frangin qui vit dans un hameau retiré de tout ou presque s'est fait cambrioler ses voitures et son hangar, tout comme certains de ses voisins. Mes parents et moi même pensions qu'en vivant en ville nous serions plus exposés à ce genre de désagréments (doux euphémisme), et d'ailleurs on y a eu droit. Très vexé de se faire dépouiller de ce qu'il gagne à la sueur de son front (et c'est pas juste une image), il a passé son dimanche à tout planquer son outillage, ses affaires à l'abri de toute prochaine visite.
Bilan : un autoradio en moins, sa bagnole récente avec une vitre pétée et salopée comme c'est pas permis, des affaires pour bosser dehors disparues (il travaille pour un paysagiste), bref le type même de vol mesquin à te dégoutter de ton prochain. Autant je comprends l'envie de voler une des 9 jaguars du châtelain du coin, celui qui pique de la bouffe, mais gauler des cirés usagés, un pauvre autoradio, je peux pas...

Du coup mon frangin envisage l'achat d'un autre chien destiné à patrouiller sur son terrain, un dogue de Bordeaux. Le genre de chien qu'a l'air de rire quand il se brûle. On a dit à mon frère : "T'as raison, un gros chien sur un terrain, c'est encore la meilleur solution pour dissuader les visiteurs. Ce qui dissuade, c'est la taille de l'os devant la niche".

Moi je dis que c'est pas faux et ça permet de finir sur une note un peu plus amusante.
Ha ! Et j'ai entamé le mastodonte de 3 kilos...

dimanche 16 novembre 2003

Un weekend sympathique

 

Mise a jour plus qu'hebdomadaire, je suis plutôt occupé ces temps ci. Ce weekend , visite des parents. Weekend gastronomique s'il en comme en témoigne cette photo du cadeau qu'ils m'ont fait :

Un pot de Nutella tout ce qu'il y a de plus banal diront certains, néophytes de la fameuse pâte à tartiner aux noisettes. Les yeux aguerris n'auront pas manqué de remarquer l'emballage et le couvercle dorés. Ceux dont la vue est encore correcte auront noté le poids net...
3000 g.
Rien que ça. Histoire de comparer, voici un pot familial bénéficiant de 10% de miamiam en plus, à savoir 825g à côté du mastodonte...

Bon, en vrai, pour la gastronomie, c'est plutôt le repas de samedi soir au Transbordeur, rue Kervegan à Nantes. Délicieux de chez délicieux. Des plats aussi raffinés que copieux. Le sandre était trop trop bon, tout comme le pavé de rumsteck. Le tout arrosé d'un Saint Chinian [1] comme il faut. Le cadre est très agréable, le service un peu chic sans être trop rupin non plus. La note est franchement raisonnable, comme d'hab', c'est le vin qui plombe, mais voilà une adresse qui nous resservira...

Notes

[1] domaine de Sorteilho, c'est important

samedi 8 novembre 2003

Chose promise

 

Comme promis, petite photo du fameux flash mob. C'était amusant, maisjugez vous même. Le son est sans doute plus intéressant que l'image...

jeudi 6 novembre 2003

Nantes mob #2

 

Ce soir, à Nantes : "Flashmobs 2 : Le convoi exceptionnel

Mobbers,
Réglez vos pendules !!!
http://www.horlogeparlante.com/ ou par tél: 3669.
Voici les dernières instructions pour le flashmobs d’aujourd’hui 06/11/03.

L’heure de RDV : 19H55,
Lieu de RDV : Arrêt de tramway « Commerce » Ligne 1, direction gare nord.
Matériel à apporter : Un post it sur lequel devra être écrit : « J’étais présent pour ce 2éme Flashmobs à Nantes » suivie de votre age et de votre prénom. Si vous désirez rajouter un petit dessin ou autre ça ne serait que mieux !

Le déroulement du Flashmobs :
- Lorsque le Tramway de 20H arrive, tous les Mobbers doivent y rentrer en silence, des que le Tramway repart, les Mobbers chanteront en continue jusqu’à l’arrêt suivant (arrêt Bouffay), la chanson suivante : « Chauffeur si t’es champion, appuie, appuie…. Chauffeur si t’es champion appuie sur le champignon », chanson bien connue des adeptes de colonies de vacances.
- Lorsque le Tramway s’arrête, tout le monde descend en silence, sans oublier de coller votre Post It, préalablement préparé, à l’intérieur du tramway, Post it qui laissera une petite trace de notre passage mobbique.

Merci à toutes et à tous d’être discret avant de rentrer dans le tramway, c’est seulement à l’intérieur que nous nous exprimerons.

Post IT: Si vous n'êtes pas en possession de Post It ce soir, prévoyez d'écrire sur un Papier.

L’usage des transports en commun n’étant pas gratuit, nous ne pouvons bien sur pas vous insister à frauder, même si le Flashmobs ne durera que le temps d’un arrêt.

A ce soir, venez nombreux et avec le sourire, L’équipe Flashmobbique naonedoise http://nantesmobs.free.fr"

Je trouve ça carrément pas mal comme idée... je vais essayer d'y être et éventuellement de photographier.

mercredi 5 novembre 2003

Démangeaison cognitive

 

Oui, j'ai entendu ça hier ou avant à la radio. La démangeaison cognitive, on l'a tous eu. Mais si : l'air qui reste dans la tête, avec plus ou moins de bonheur, d'ailleurs. Quand c'est moins, c'est par exemple Lorie :
Moi j'ai besoin d'amouuuuuurr, c'est comme çaaaaa ou bien le thème de la pub Contresque (mon contrat minceur)

Aujourd'hui, j'ai du bol, j'ai 'Sweet hom alabama' de Lynrd Skynrd dans le crâne, notamment l'intro à la guitare.

Sweet home Alabama where the skies are so blue.
Sweet home Alabama, Lord, I'm coming home to you.
...

dimanche 2 novembre 2003

Résumé du week end

 

Résumé en image, même. Samedi soir, nos visiteurs préférés sont venus manger chez nous. C'est vraiment trop sympa les soirées avec A. & O. Bref. Une image valant de bons discours :

Samedi soir, on s'en mis plein derrière la cravate...

Cet après midi, par cette météo typique toussaint (on se demande même comment ils font pour nous avoir cette météo pluvieuse chaque année) j'ai un peu bricolé.

Pour ceux que ça pourrait intéresser, il s'agit d'un système de poulie pour la découpe automatique à fil chaud de polystyrène.

Hum...
J'ai dû déjà le dire quelque part, je fais un peu d'aéromodélisme et ce bricolage me permettra de découper des ailes en poly même si elles possèdent une flèche... Je vois que je vous ai un peu saoulé, là... Bon, c'est tout pour aujourd'hui. ;-)

samedi 1 novembre 2003

Oscar Roméo Lima

 

Hier soir, j'ai redécouvert une sensation que je n'aurais pas été fâché de ne plus jamais ressentir. Explication : J'ai été voir un ORL, et un type comme ça, quand il te reluque les oreilles il y a un truc qu'il aime bien faire. Tout comme le dentiste avec son aspirateur à bave, l'ORL possède un ch'tiot aspirateur aux dimensions du canal auditif.

Tout le monde arrive à se rappeler le bruit de la pompe du dentiste ? Hé ben c'est pareil ici, sauf que c'est direct contre le tympan. Un cyclone direct à l'intérieur de l'oreille. En bonus, en plus du raffut et des petits tiraillements quand l'embout se colle à l'intérieur, si le tympan est percé, il se crée dans l'oreille interne des convections d'air.

D'air froid.

Et là, mon vieux, c'est encore plus efficace que l'hyper ventilation. En 5 secondes d'aspiration, t'es sur le pont d'un raffiot par avis de tempête.
"Ca doit tourner, n'est ce pas ?"
ha bah oui, pour tourner, ça tourne...

Enfin bref. Je vais pas trop me plaindre. Il y a des examens médicaux certainement plus désagréable/douloureux/etc... Juste que je craignais d'en recroiser un, d'ORL et j'ai pas été déçu. Mais bon, il a pas l'air trop d'un bras cassé.