Le sLeAbLog

mardi 30 décembre 2003

Faire un petit tour en ville (et en tram)

 

Rapides petites courses dans Nantes et quelques petites photos. Dans l'ordre : La tour de Bretagne, moche, je sais, mais le seul truc sur fond de ciel bleu - Le tram qui souhaite bonne année - 2 vues depuis le dit tram le long de l'Erdre.

Joyeux réveillon à tous !

lundi 15 décembre 2003

Sauver le monde et poser les bonnes questions

 

Avis à tous : On va bouffer de la bannière étoilée à tout va. Pensez donc : Ils ont capturés Sadam, et vivant, en plus. Bon, histoire de les calmer un peu, j'aimerais leur rappeler que Ben et son copain le mollah courent toujours. ;-) Ma moitié m'a fait remarquer que ce serait amusant qu'ils les débusquent juste avant leurs élections, chez eux...

A part ça, hier soir le reportage de la 6 sur Vincent Humbert était très touchant mais une chose m'a agacée. Le présentateur interviewe la mère et cherche à créer le sensationnel :
"Le Dr Chaussoy est mis en examen. Vous le connaissez bien, et...
- Pas du tout. Je n'ai vu ce monsieur qu'une seule fois."

A ce moment, 2 question me viennent à l'esprit :

  1. Comment en tant que journaliste on peut faire l'impasse sur la nature des relations entre le chef du service réanimation qui a décidé de ne pas réanimer Vincent et sa mère qui a décidé de mettre un terme aux souffrances de son fils ?
  2. Comment peut on laisser dans un reportage, donc un document monté, cet élément qui montre que l'on a cherché (encore une fois) le sensationnel et que sur ce point particulier le(s) journaliste(s) de M6 n'a(ont) pas été particulièrement soigneux ? C'est agaçant, dans la mesure où le sujet est particulièrement intéressant et que le reste du documentaire est plutôt bien traité. Le sujet est déjà suffisamment grave pour qu'on n'ait pas besoin de créer du grand spectacle autour.

La semaine précédente, j'avais déjà relevé une question de journaliste/investigateur de TF1 aux services des urgences lors de la brochiolite et autres joyeusetés qui ont touché beaucoup de minots. A une infirmière qui raconte comment ils ont frôlé la catastrophe avec un bambin qui y serait probablement resté si sa mère n'avait pas donné l'alerte alors que le personnel était débordé pour surveiller tout les patients, la journaliste demande : "Et ça vous fait quoi ?"

...

Moi, cynique, j'aurais aimé dire : "bof, vous savez, on aurait gagné un lit, hein. Bon c'est vrai ça aurait créé de la paperasse supplémentaire, mais que voulez vous, c'est la sélection naturelle..."

Voilà typiquement le genre de questions choc/pleurez bien dans le micro et face caméra SVP qui décrédibilise l'intégralité du reportage.
Bref.

Je suis encore tombé dans le travers du gars aigri qu'arrête jamais de critiquer tout et n'importe quoi. Je devrais faire un très bon vieux con.

mardi 9 décembre 2003

S'énerver pour certaines choses

 

Aujourd'hui, je voulais causer d'un truc qui me rend dingue. Mais ça prend trop de place, c'est long, sans doute saoulant. Alors les courageux liront la suite, les autres attendront demain un autre jour pour lire un truc moins prise de tête.

En savoir plus

dimanche 7 décembre 2003

Vous avez un nouveau message

 

La semaine passée, j'ai reçu un mail sans objet d'un copain. Il fait souvent ça. Voici ce qu'il disait :

Hello
Comment ca va?
Moi ca va, je voulais juste vous dire que C. et moi on va se marier.
Ce sera certainement le 26 juin 2004, à Ville (dans le Département).
Réservez votre week end!!
A+
V.

Avouez, dans la catégorie "Au fait, j'allais oublier...", il est assez bien classé, quand même. Enfin bon. Qu'importe le flacon... Nous on est vachement content, on les aime très beaucoup les deux, là, et ça nous fait achtement plaisir.

Hein ? Oui oui, chérie, un jour...

jeudi 4 décembre 2003

S'pa l'jour >:-@

 

Aujourd'hui, c'est sans. C'est la merde. Enoncé du problème : En ce moment, je suis un peu fatigué, quel que soit le nombre d'heures consacré à mon sommeil et le boulot me gave. Il faut faire les achats de Noël (je m'en réjouis chaque jour un peu plus). Valà. Ca c'est pour l'état d'esprit.

Ce matin, fatigué dès le lever, pour changer. Phase de réveil sous la douche plus longue que la normale. Départ décalé de 10 minutes donc le boulevard en bas de chez moi déjà bouchonné, normal, comme d'hab. Note pour les nouveaux nantais, des fois qu'ils s'en seraient pas rendu compte tout seul comme des grands : La voiture à Nantes c'est avant 7h30 le matin et avant 17h30 le soir, si tu veux éviter l'ulcère. 10 minutes après ces horaires, c'est le merdier. Excusez pour le langage, mais s'pa l'jour on vous dit.

Et pis tant que j'y suis, je vais vous faire la répartition hebdomadaire de la circulation nantaise aussi. Lundi et mercredi ça roule : le lundi beaucoup de professions sont au repos et le mercredi pas de gamins à l'école à emmener. Mardi et jeudi, c'est l'enfer, tout le monde est sur le pont, avec un bonus les jours de pluie. Vendredi en demie teinte, avec les RTT, ça circule déjà beaucoup dès le milieu d'après midi. M'en fout, moi ma semaine se termine le vendredi midi.

Donc fort de tout ceci, arrêté 37 mètres en bas de chez moi dans ma voiture, je jette les dés, ajoute un +2 pour les 10 minutes de retard et un +4 parce que c'est jeudi. Score très moyen. Quelques minutes plus tard nouveau jet de dés défavorable : +6, carton probable sur le périph EST, bagnoles à l'arrêt ou presque. Mais malin comme le renard, je passe au plan B, périph Nord : -3.

Le Maître du jeu est visiblement contre moi, il y a beaucoup d'autres renards sur le périph nord et je les retrouve tous à ma sortie, grrr. +2.
Dans la ZAC normalement propice à une circulation cool à cette heure, c'est également le bordel, rien ne me sera épargné. Arrivée au taf 35 minutes après mon départ pour un trajet de quasi trois fois moins en conditions normales de pression et de température..

Pour rester calme, j'ai pourtant écouter la radio. D'ordinaire c'est assez efficace. Sauf là.
Jeu, questionnaire à 2 francs spécial Noël, première question simplissime. Tenez, même en muet, vous allez y arrivez.
"Qui chante cette chanson dont voici un extrait : (z'aurez pas la musique, mais c'est loin d'être handicapant)
'C'est la belle nuit de Noël...' ?
- auditrice : Ha bah j'en ai aucune idée
- Moi : mon dieu, quelle conne...
- Animateur (plus que dépité) bon heu allez, je vous en fait écouter un peu plus :
'C'est la belle nuit de Noël,
La neige étend son manteau blanc
Et les yeux levés vers le ciel
À genoux, les petits enfants
Avant de fermer les paupières
Font une dernière prière.' Alors ?
- La conne : heeeeeuuuuuuuuuuuuuu, ben nan, j'vois pas...
- Moi : MAIS PUTAIN CONNASSE !!!"
Bref, encore un élément contre moi, cette bécasse n'a pas été capable ni de reconnaitre les paroles de "petit papa Noël" ni de reconnaitre la voix de Tino Rossi. Ca ne demande pourtant pas une culture exceptionnelle, si ?

J'ai sorti l'arme absolue : le CD de la bonne humeur. Mais James Brown et sa Sex Machine avaient fort à faire...