Le sLeAbLog

mardi 27 avril 2004

Amère désillusion

 

Autant vous dire qu'on a été super déçu quand la conna bonnefe propriétaire de la maison qui nous plaisait (après nous avoir fait mariner bientôt 2 semaines) nous a annoncé que finalement elle avait choisi un autre couple.

La dessus, de rage, on a pris rendez vous pour visiter plein d'autres trucs, enfin plutôt des T3 que des trucs, c'est mieux pour habiter. Pour mieux aborder la chose, on a décidé d'avance que c'était mort et qu'aucun propriétaire ne nous accepterait. Comme ça, c'est réglé d'avance, pas d'espoir, pas de déception. A ce propos, dans la même veine, j'ai 'pas de femme, pas de pleurs'[1], mais ce n'est pas de moi.

Comme ça fait une semaine bientôt que je n'ai rien raconté, petit résumé du dernier weekend et bonus, en image.




Voilà voilà quelques jours résumés rapidement. Et comme ça on saura à quoi ressemble l'engin que XIII et moi évoquions l'autre jour.

Notes

[1] Ca prend tout son sens en anglais et en musique.

jeudi 22 avril 2004

Glorious

 

La fille qui fait pousser des orchidées à sa fenêtre m'a révélé une information de première importance. C’est le 20 avril 1964 que le premier pot de Nutella sort de la petite usine d’Alba, dans le nord, fruit d’une recette du Giandujot légèrement améliorée par le fils de Pietro, Michele Ferrero. Le 20 avril ! Mon histoire a un point commun avec celle du Nutella !! Cruciale révélation !
Un article nous donne quelques chiffres :

Aujourd’hui, 40 ans plus tard, générant 640 millions d’euros de chiffres d’affaires, la Nutella représente 16 % des ventes de la société Ferrero, encore à 100 % familiale. 12,5 millions de familles achètent régulièrement de la Nutella en Italie pour une moyenne de 700 grammes par personne et par an, selon Ferrero. Une consommation identique en France, alors que les plus gourmands sont les Luxembourgeois, où siège l’entreprise, avec une consommation de 1 kg par personne par an. Reste un mystère. Après quarante années de succès, la véritable recette de la Nutella n’a jamais été découverte.

Si je m'en tiens à leurs chiffres, je peux déduire d'une étude personnelle précédente que j'engloutis la consommation moyenne annuelle en 2 semaines, 2 jours et 8 heures. Nota : 700 g par an, c'est même pas un pot familial complet (750g). Bref, c'est une conso de débutant.

mercredi 21 avril 2004

La fuite des cerveaux

 

Aujourd'hui, un homme qui a beaucoup fait pour l'harmonie dans les couples et des familles retourne chez lui. En effet, L'imam de Vénissieux a été expulsé vers l'Algérie pour ses propos tenus dans un journal local de Lyon. Entre autre que "battre sa femme est autorisé par le Coran [...] dans certaines conditions, notamment si la femme trompe son mari", "Il ne doit pas frapper au visage mais viser le bas, les jambes ou le ventre. Et il peut frapper fort pour faire peur à sa femme afin qu'elle ne recommence plus."

Quel manque de reconnaissance envers les bonnes valeurs qu'il enseignait... Trêve de plaisanterie, je me réjouis de lire dans le même article (du Monde) que Lad Bendidi, vice-président du comité régional du culte musulman en Rhône-Alpes, a condamné les propos de l'imam Bouziane. "Ce sont des propos que personne ne peut accepter. J'ai recueilli aujourd'hui de nombreuses réactions de musulmans qui ne comprennent pas que de tels propos puissent être tenus par un imam". Il y a donc des croyants sans oeillères, au moins un peu.

Cela dit, la religion, très peu pour moi. Je tiens ça pour la première cause de mortalité dans le monde. Je ne peux pas dire mieux que Georg Christoph Lichtenberg : "N'est-il pas étrange que les hommes se battent si volontiers pour la religion et vivent si peu volontiers selon ses règles ?"

Je reviens bassement à mes propres intérêts personnels : J'espère que nous aurons ne réponse aujourd'hui et qu'elle sera affirmative. A suivre.

mardi 20 avril 2004

Aujourd'hui n'est pas n'importe quel jour

 

Le 20 avril a connu plusieurs évenements majeurs, à travers les années.

En 1493, Christoph Colomb, de retour de ce qu'il croit être les Indes, se présente devant les Rois d'Espagne, Ferdinand et Isabelle, aux portes de Barcelone.

L'année 1889 voit la naissance du tristement célèbre Adolphe ce même 20 avril. 110 ans plus tard, au lycée Columbine de la petite ville de Littleton (Colorado), 2 adolescents ouvrent le feu sur leurs camarades, faisant 13 morts, avant de se suicider. Cette tragédie amènera Michael Moore à réaliser 3 ans plus tard le documentaire "Bowling for Columbine" qui remportera le prix du 55ème festival de Cannes

Catégorie sciences, le 20 avril 1902, Les Curie isolent le radium. Après 3 ans de recherche, Pierre et Marie Curie obtiennent du radium à l'état pur. A partir de plusieurs tonnes pechblende, ils isolent, au prix d'un travail difficile et dangereux, 0,1 grammes de radium pur. Les Curie recevront le prix Nobel de physique en 1903.

Malgré tout, le 20 avril le plus important reste celui de 1977. En effet, c'est ce jour là que

...

l'Apple II, considéré par les spécialistes comme le premier Personal Computer, est officiellement présenté.

Hum.

jeudi 15 avril 2004

Obnubilation

 

Nady: j'ai une mauvaise nouvelle
Nady: :-(
sLeAbO: allez, vas y
Nady: N. pourra pas aller au mariage
sLeAbO: pkoi
Nady: il sera à Chicago
sLeAbO: ha. bonne nouvelle !
sLeAbO: pour N.
sLeAbO: tu m'as foutu les boules
Nady: oui mais il sera pas au mariage :-(
sLeAbO: je croyais que t'allais me dire que c'était mort pour la maison
Nady: ha d'accord
Nady: :-D
sLeAbO: comment ça je focalise ?
Nady: un peu oui

Ne pas parler trop vite

 

Parfois, mieux vaut réfléchir un tant soit peu avant de l'ouvrir. Illustration dans 'Monsieur Batignolle', revu avec plaisir avant hier soir. Batignolle aux trois enfants juifs qui fuient la déportation : 'Vous connaissez pas votre chance !'

Et sinon, d'autre fois il s'agit de ne pas vendre la peau de l'ours. En l'occurrence, nous cherchons à déménager. On a visité une petite maison à louer un peu au Nord de Nantes. Nous sommes les premiers à avoir visité et les premiers à avoir appeler la proprio. Et on est emballé par cette location. Niveau budget, ça colle, c'est donc confiants qu'on a recontacté la personne.
Je dois dire qu'elle m'a bien refroidi :

"Je ne pourrai pas vous donner de réponse tout de suite, d'abord parce qu'il faut que je vous rencontre (jusque là normal, tout à fait d'accord avec elle) et ensuite parce qu'il y aura d'autres personnes à visiter..." Gloups.
Je pensais que si on lui convenait, du fait que nous sommes les premiers... Mais bon. Soit elle est extrêmement précautionneuse, soit elle a un a priori négatif sur nous. Du coup, on la voit vendredi (demain !!!!! comme c'est loin) et le challenge, c'est de lui taper dans l'oeil.

Et si elle ne nous veut pas dans sa maison, je lui taperai dans l'autre.

samedi 10 avril 2004

Post du samedi après midi

 

Catégorie sorti du contexte, ICQLog, en n'écoutant que XIII :

XIII: jaimerais bien que tu me montres ton engin, un jour
XIII: ça doit être impressionnant
XIII: je pense que ça me donenrait envie, tiens !
XIII: tu me laisserais jouer avec ?
XIII: paske je pense que 'jaimerais bien l'essayer

En fait il parle de ça. Pas de quoi s'affoler. Je l'ai fait voler ce matin avec plus ou moins de bonheur mais au moins aurais-je réussi à le ramener en un seul morceau et en état de marche.

Sinon, hier petite visite d'un appart' à louer. Ca fait bizarre de voir un T3 lumineux, avec des murs propres, des fenêtres bien posées, une isolation digne de ce nom et surtout, surtout : des rangements. Un peu l'inverse de ce dans quoi on vit actuellement. Bref, on a comme des envies de déménager...

Après midi à la foire internationale de Nantes. Passons sur tous les bonimenteurs qui nous vendent le balai magique qui retient n fois son poids en eau, le produit épilation magique, etc... On s'est un peu attardé sur les cuisinistes, les salles de bain, les architectes, les systèmes d'aspiration intégrés... Bref on a comme des envies de construire...

mercredi 7 avril 2004

La réponse était :

 

Bénabar, Ali et Félix issu de l'album la petite monnaie (1997), ce qui se trouve être le premier album. Allez, les paroles :

Une avalanche de légumes en façade / Opulence affichée, comme une barricade / Petit homme frisé brun, à la blouse bleue / A l’accent algérien... épicier rebeu.

Il vend de tout, et à toute heure / Des clopes, des fruits, d’l’alcool et du porc / J’l’aime bien, il est sympa... même s’il me vend des fois / Le pâté « Olida » au prix du meilleur foie gras.

Félix l’épicier d’en face, fait la grimace / « Qu’est-ce qu’il fout ici ? / Qu’il retourne dans son pays / C’est voleur et compagnie / C’est comme ça en bougnoulie ! »

Ali s’en fout, il gagne plus d’argent / Même madame Baro du 5e, là bas, vient chez lui maintenant . Certains contiennent leur colère, seulement le tolèrent / Car il est toujours ouvert, même quand Félix à tiré son rideau de fer.

Ali regrette qu’on le confonde avec / Les barbares à barbe à la haine vagabonde / Est-ce que tous les suisses fabriquent des pendules... / Peut-on affirmer que-tous-les-grecs-s’enc...Whooppoopoooo...

Félix l’épicier d’en face attire le client / On vend des produits français, nous, des produits bien d’chez nous ! / Oranges d’Espagne... bien d’chez nous ! / Nems et lasagnes... bien d’chez nous / Pain de campagne... bien chelou... !

Quelqu’un a brûlé l’épicerie d’Ali / Félix, bien sûr, a un alibi / Il se réjouit et se frotte les mains / « Sans Ali, je vais faire fortune, c’est certain ! »

A la place d’Ali, on voit de loin / Un grand carrefour : 60 magasins... / Félix l’a dans l’cul, il a plus d’client / « Mais bordel, carrefour, c’est français !... Pourtant. »

Félix maintenant, regrette son vieux concurrent / Il a compris, mais trop tard, que l’ennemi, c’est pas Ali / Mais les grands qui mangent les petits / Les grands qui mangent les petits / Petits comme Ali... et petits comme lui : tant pis pour lui !

Je suis bien content d'avoir fini par trouver. Pour être tout à fait honnête, j'ai trouvé quelqu'un qui a trouvé quelqu'un qui savait. Internet, quel outil merveilleux. Tu contactes tes potes pour des questions cruciales en deux temps trois mouvements. En effet, j'ai eu la réponse dès lundi soir...

dimanche 4 avril 2004

Dommage, j'ai oublié de poster à 04h04...

 

Marrante, la date d'aujourd'hui...

Voilà, sinon, certains s'agacent de ne rien voir de neuf ici et c'est vrai que je suis un peu en peine de trouver des trucs qui ne soient pas sans intérêt à raconter. Cependant, depuis hier, une question me taraude, donc :

Je recherche un titre que j'ai entendu il y a un moment. J'ai cru un moment que c'était des têtes raides ou de la rue ketanou, mais j'ai pas trouvé, même après avoir épluché les extraits d'amazon.fr. Alors si quelqu'un pouvait m'aider. En fait, la chanson est plutôt sur un ton léger et amusant. Elle raconte l'histoire d'un arabe du coin qui aiguise la jalousie de l'épicier bien français du terroir. Pour finir, l'épicerie de l'arabe du coin crame, ce qui arrange bien l'épicier de pure souche... Sauf qu'à la place de l'épicerie cramée pousse un super marché. Please help me.