Le sLeAbLog

mercredi 27 octobre 2004

Pour rire un peu

 

Juste un lien. Enjoy !

mercredi 20 octobre 2004

La vie en rose

 

Petit bilan post concert de -M- :

Génial. C'est un peu le batman de la scène. Un super héros de la guitare. Contraste entre son jeu de scène de folie et sa voix un peu timide quand il parle au public. Des musiciens appartenant au club des grands malades : slams de folie, on a failli ne pas rendre le guitariste (Seb Martel) à la scène et DJ Shalom s'est jeté avec sa basse (vive la technologie WiFi HF). Grand moment.

Bref, merci Monsieur.

mardi 19 octobre 2004

En vrac

 

Même rayée, mon deux roues suscite son lot de curieux. Hier soir encore, on s'étonnait de sa petite voix.
"Elle fait pas beaucoup de bruit pour une 600 !
- C'est peut être parce que c'est une 125 ? (sans pouvoir m'empêcher de sourire)."

Du coup le gars se sent gêné. Il a peur de m'avoir vexé. Il n'en est pourtant rien : les qualités de beaucoup de choses ne sont pas conditionnées par leur taille (huhuhu...)

A part ça, à Nantes le jeu du Devine ce que j'ai dans mon barillet fait des émules dans les commissariats. Non seulement cela fait un orphelin de 7 ans mais en plus, l'image déjà peu populaire de la police en prend encore un coup. J'ai un grand respect pour cette profession, cependant, après cette triste histoire, il est facile de se dire que décidément, ça vole pas haut, parfois, sous les képis.
Il faut bien sûr se garder de généraliser, mais la sagesse populaire ne s'embarrasse généralement pas de ce genre de scrupules...

Sans transition, cet après midi, petite virée en sLeAbOMobile (celle à 4 roues et qui roule au mazout) en direction de Rennes pour assister au concert de -M-. Pourquoi ne pas le voir à Nantes ? Parce qu'il y est déjà passé et que, bien que le Liberté à Rennes ne soit pas une salle d'une qualité acoustique exceptionnelle, c'est toujours beaucoup mieux que la halle aux bestiaux de la Trocardière (vivement le Zénith) à Nantes. A nous (oui, on y va à 4) le mec au cheveux vivaces qui a des gimmicks et autres psychobugs.

Ha! J'allais oublier l'expression du week end que A. nous a fait découvrir samedi soir. Elle parlait de vêtements qu'elle refuse de porter pour ne pas avoir l'air de jouer à '"'Boudin fait son cirque''". Huhuhu.
Quand on voit A., ce n'est pas vraiment le mot 'boudin' qui vient à l'esprit... Mais bon, ça laisse l'occasion à O., son chéri, de lui faire des compliments pour la rassurer.
C'est une tactique de fille, ça... Même si c'est inconscient.

vendredi 15 octobre 2004

Score Parfait

 

Après de nombreuses tentatives, j'ai enfin atteint le score mythique de 300 points au bowling.
Soit 12 Strikes.

...

...

Sur Nokia 3100.
A chacun ses petites victoires.

mardi 12 octobre 2004

NPPT : Trop de confiance (en soi) tue la confiance (en soi)

 

Après "Ma moto me veut du bien", le triste épisode du "Je veux du mal à ma moto". Cela aurait pu être "Un vrai bon mardi de merde"...

En effet, aujourd'hui, j'ai une espèce de toux sèche qui me titille, j'aurais bien dormi une heure de plus et dehors, c'est mouillé. Mais il ne pleut pas plus. Cependant, ça circule pas mal. Je décide de changer de file de manière un peu sèche (contrairement à la route) et ce faisant, je plante, très confiant le frein avant... Le résultat ne se fait pas attendre, la roue bloque instantanément, la moto se couche aussitôt et je me retrouve à moitié à 4 pattes. Et mairde. Bon, tout ça en première donc à 10 à l'heure... Entre les voitures arrêtées. Faut vraiment être con.

Bon, on va relever tout ça.
Histoire de contempler les dégâts.
Hmmpf.
Mouais, 150 kilos, c'est sympa à relever seul. Coup d'oeil au chauffeur de la panda/punto que je bloque, il descend spontanément m'aider. Ouf, je suis pas tombé devant un crétin. A deux c'est plus facile. Bilan rapide : Le rétro me regarde travers, mais il n'est pas tordu. Evidemment, j'étais tombé du côté du pot d'échapement, mais il n'a pas touché, cool. En revanche, le carénage avant a pris un peu plus cher. Damned. Elle rechigne un peu a redémarrer, mais ce n'est pas surprenant et elle finit par repartir.

Alors voilà, rien de grave, mais je suis tellement déçu d'avoir balafré la moto. Enfin, bon, il y a des trucs plus grave, ça pourra toujours se réparer ou se repeindre.

A part ça, ben ma p'tite chérie est sur la piste d'un job qui serait pas mal par rapport à ce qu'elle cherche. Je croise les doigts.

vendredi 8 octobre 2004

Ma moto me veut du bien

 

Il y a une chose qui est fun, c'est comme mes collègues et les gens de ma boite aiment ma moto. C'est assez surprenant. Comme le labo a été réorganisé, j'ai changé de bureau (et accessoirement, je ne suis plus dans le même que la pipelette), je me gare ailleurs dorénavant avec mon engin. De nouvelles personnes ont donc remarqué une nouvelle moto.

On n'y pense pas, mais ça génère beaucoup d'interrogations. Je finis par avoir des retours. On vient me voir dans mon bureau. "C'est à toi ?, Elle fait quelle cylindrée ?, Elle fait vachement grosse pour une 125 ! Et tu roules depuis combien de temps ?, etc ...". Pourtant, je ne fais pas preuve d'une grande originalité avec ce modèle puisque c'est la 125 la plus vendue. Si ce n'est que dans cette couleur, il n'y en a eu qu'en 2001 (première année de production) et une série limitée l'année d'après.

Mieux même, on me signale que mon coupon d'assurance est périmé ! Un type m'a même abordé parce qu'il la trouvait propre ("Elle à eu droit à son coup de chiffon ?"), façon de lier conversation et poser des questions sur l'âge et le kilométrage de la machine.

Bref, j'ai droit au traitement 'Motard sympa'. Je devrais essayer, pour voir, si avec un avec perfecto, des grosses santiags et un bandana sur la tête, j'ai le même accueil...

jeudi 7 octobre 2004

Chauffeur, si t'es champion, appuiiiiiiieeeuuu...

 

Depuis trois jours, on entend beaucoup parler de ce type et sa Vel Satis, roulant au taquet sur l'autoroute pendant une heure à cause d'un bug électronique de son régulateur de vitesse.

Dans un labo comme celui dans lequel je bosse et où on fait de l'électronique avec logiciel embarqué, tu penses bien que ça fait jaser à la machine à café. Le sentiment général (qui est aussi le mien) est la confusion. De même que les médias, on met des gants et du conditionnel : Depuis l'affabulatrice du RER mythomanement agressée par des voyous antisémites, on essaie de ne pas s'emballer. Tout le monde s'étonne que de tous les moyens qui peuvent désengager le régulateur pas un n'ait fonctionné.
D'un autre côté, rouler pendant une heure à blende et appeler les flics pour le leur dire, ça fait vraiment beaucoup pour un canular. Cependant, Renault, après avoir expertisé la voiture et rien trouvé, attaque le gazier en justice pour le préjudice qu'il porte à l'image de la marque. Quoiqu'il en soit, ce que je sais, c'est que les utilisateurs arrivent toujours à mettre un système électronique/informatique en défaut, quelque soit le nombre de mois passé à tester le fonctionnement.

Du coup, on ne sait trop que croire. La panne est pour le moins surprenante quant à ses conséquences mais le type est plutôt crédible, à le voir et l'entendre. Ou alors il faut lui décerner un oscar. Bref, de partout, on s'affole de l'électronique qui s'est sournoisement introduite dans nos voitures et qui semblerait vouloir prendre le contrôle. La révolte des machines. Pas moins.

La marque au losange se plaint de la mauvaise publicité faite autour de cet incident, mais bon, on pourrait voir la chose sous un autre angle : Leur voiture est capable de rouler à toc pendant près d'une heure, sans quitter la route, sans accident et pourtant il a fallu effectuer des dépassement scabreux et à la fin de l'exercice, expertise à l'appui, elle est comme neuve. C'est y pas une bonne bagnole, ça ?