Le sLeAbLog

jeudi 23 février 2006

spamplemousse en pleine action

 

On ne cessera jamais de dire du bien de plugin formidable qu'est Spamplemousse pour dotclear...
Aujourd'hui, le sLeAbLog est soumis a un assaut continu de spam de commentaire, mais spamplemousse veille. Que ses créateurs soient bénis sur 7 générations...

mardi 21 février 2006

La voiture : c'est nul

 

Ce matin, j'ai pris la voiture, en me disant que ce serait mieux pour ma crève de faire le trajet au chaud. Bien que, entre nous, je vais au taf tous les jours à moto, pour me jouer des encombrements, quelles que soient les conditions climatiques et sans doute grace à mon équipement, je n'ai jamais attrapé froid. J'ai chopé la crève à pied, en dix minutes, l'autre jour en allant chez le médecin (sisi, ça ne s'invente pas) vous savez pour le truc machin prénuptial. Le soleil était bien là, mais un blouson par dessus le pull aurait été franchement supporté.

Bref, j'ai pris la voiture ce matin. D'abord, j'étais quasi à l'heure, ensuite ce sont les vacanaces scolaires, donc pas de bouchons. En partant, j'aperçois la voiture du voisin, le sourire ostensiblement ébrêché (la voiture, pas le voisin...). Merde, me dis-je,moi qui retrouve enfin du bonus au 1er avril prochain, il ne faudrait pas que ça m'arrive...

...

Devinez ! J'ai bugné une bagnole à la sortie du périphérique, pendant un changement de file pas très catholique pas très orthodoxe un peu cavalier. B-E Damned, je suis maudit (et très c0n)...

samedi 18 février 2006

Au quatrième top...

 

Hier, je suis passé prendre rendez vous chez la coiffeuse pour aujourd'hui midi. Au moment de choisir l'heure, je me suis dit que midi serait parfait, vu que je me lèverais certainement tôt. Finalement, je me suis couché très très tard, la faute à ceci...

Au moment de me glisser dans mon lit, j'ai pensé que je me réveillerais de moi même à une heure disons, heu ..., correcte... Allez, franchement, je vais pas me prendre la tête à mettre un réveil. De toute façon, j'ai un réveil dans la tête, je vais quand même pas me réveiller à samedi grace à une machine...

Je m'endors, je me mets à faire un rêve sans queue ni tête (je m'en fait même la réflexion pendant que je dors) et puis j'entends dans le salon mon téléphone faire "POUTOUFOUIJJJ !".

Instantanément, je me réveille, me redresse : "Si quelqu'un m'envoie un texto, c'est qu'il est peut être tard". Radio Réveil ?

11:59 !!!!!!!!!!!!

Hum.

Dans une minute, je suis en retard... Top départ !

mercredi 15 février 2006

WE pesant.

 

Le week end passé a été source de haut et bas. Catégorie haut, revoir le frangin, découvrir son nouveau chez lui où il a retrouvé une nouvelle vie, ça c'était cool. Voir ses chiens jouer à la bataille avec Kafi, c'était rigolo. Aller faire des ronds dans l'eau avec le nouveau jouet gonflable et à moteur du frangin, c'était inattendu et très ressourçant en ce début de février. Ca m'arrive rarement, maintenant de sortir en mer, mais ça m'a plu de me retrouver assis sur un boudin en caoutchouc, filant au raz de l'eau avec le reflet du soleil qui se couche dans les yeux.

Voir les parents débouler à l'improviste, ça aurait pu ressembler à une bonne surprise si maman n'avait pas eu cet air sur le visage. L'espace d'un instant, j'ai pensé à une horrible annonce par rapport à ma toute nouvelle cousine. D'un côté, on a été soulagé que ça n'ait rien à voir, mais de l'autre, ce qu'ils étaient venus nous raconter est vraiment déprimant. Je savais que la vie est dégueulasse, mais j'espèrais qu'elle nous épargnerait cette épreuve immonde. Et histoire de bien me convaincre que ce n'est pas le cas, elle a bien choisi par qui ce merdier nous tombe dessus.

Quelle déception, quelle désillusion. Je suis dépité, désabusé...

Dire que tous nos préparatifs de mariage(majoritairement ceux de Nady, pour être tout à fait honnête, car je me suis *un peu* reposé sur elle là dessus) ainsi que le nouveau départ du frangin avaient plutôt fini par me faire pencher du côté des "optimistes"... Cette tuile plus une reconnaisance professionelle un rien bancale (en guise d'accompagnement) me rend franchement morose.
Humeur du moment : Découragement.

Cadeau rose

 

Devinez ce que ma petite souris avait glissé sous mon oreiller hier soir ? Je trouve que l'illustration de la boite colle bien avec le pourquoi du cadeau...

Elle est pas géniale, ma chérie ?

mardi 14 février 2006

Il y a 20 ans et quelques...

 

Comme beaucoup et notamment ma chère Leeloolene, j'ai exhumé une photo d'il y a une vingtaine d'année. A la base, c'était censé être une photo où l'on doit porter des couettes, mais, à mon grand regret, je n'ai jamais eu ce type de coiffure. Enjoy !

sLeAbO - 8 ans environ

Pour Nady, je suppose qu'un jour au moins elle a eu des couettes, mais nous n'avons qu'une seule photo d'elle quand elle était encore petite et elle est sans couette. Voilà :

Nady petite

EDIT - 15/02/2006 - 23:49 : A la demande de Traou qui monte le joyeux club des couettes et houpettes : Nady fête son anniversaire à la saint Venceslas et moi même à la sainte Odette.

jeudi 9 février 2006

Le futur bon chat

 

Vu chez NouS, le futur bon chat...

mercredi 8 février 2006

Pour une poignées de gribouillis

 

On ne doit pas représenter l'image du prophète. Soit. Un grand journal Danois transgresse ce principe de la religion musulmane en publiant des (mauvaises) caricatures et c'est le drame de l'année. L'ampleur des réactions à ces gribouillages plus bêtes que méchants est proprement ahurissante. Le monde musulman s'offusque de l'image négative colportée par un prophète dont le turban prend la forme d'une bombe au motif que le Coran n'est pas le terrorisme. Cependant, il ne met pas, bien au contraire, la même énergie à afficher leur rejet des actes violents commis en protestation. Comment un gribouillage à l'humour contestable, certes, mais qui reste un pauvre bout de papier, peut conduire à des fusillades, des incendies, des morts ? On en vient à s'étriper parceque l'autre n'a pas respecté les interdits que l'on impose à soi même.

Encore une enième illustration de la manipulation des masses par la religion. Combien de temps encore va t'on monter les uns contre les autres au nom de je ne sais quelle entité éthérée ? Comme disait l'autre, la Souche : Et si le ciel était vide ?. J'ai envie de rajouter tas de cons derrière, mais je me suis engagé dans le sens d'un post un peu sérieux. La récupération de ces histoires est ignoble et ne se cantonne évidemment pas qu'à la religion. Certains (nabots) se font même une spécialité de s'accrocher à ces opportunités pour nourrir leurs égoïstes desseins de domination. Les mots clefs caricature et prophète achetés chez Google parle d'eux même. A qui profite l'agitation ?

Une réaction m'agace : J'ai lu quelque part je ne sais quel représentant d'une association musulmane répeter quelquechose qu'on entend de plus en plus : [...]qui, parmi ces journalistes, prendrait le risque de caricaturer un juif au nom de [la] liberté d'expression ?. Il faudrait quand même préciser les choses : Si on compare l'holocauste et le terrorisme, on n'est pas du même côté du fusil dans un cas et dans l'autre. Si on parle simplement de religion, il me semble que les juifs on leur lot de caricatures, dans les journaux du moyen orient par exemple.

Soyons clairs, je ne cautionne pas spécialement les p'tits dessins parus et pour tout dire, même, je trouve qu'ils sont mauvais en tant que caricature. Mais surtout, je m'en tamponne joyeusement, ce n'est qu'un desssin ! Que ça blesse des gens, je le conçois. Mais pourquoi cette jalousie, ce besoin de plomber celui qui ne pense pas, qui ne vit pas comme nous ? Vers quel monde va t'on ? Toute opposition d'idée mène au conflit violent, à l'interdit. Surtout ne pas dépasser du cadre dans lequel on vous fait rentrer. Et comme les choses ne sont pas assez cloisonnées, on va encore plus séparer les gens, encore plus de règles et de sanctions pour ceux qui les franchiraient. L'adage diviser pour mieux règner prend une fois de plus tout son sens. On s'ingénie à monter les gens les uns contre les autres.

Cette exploitation de la peur de la différence fait froid dans le dos, mais je ne sais pas si le plus triste n'est pas plus la tendance quasi naturelle que nous avons à nous mettre sur la gueule à la moindre occasion plutôt que le fait qu'il y a une poignée d'affreux prêts à exploiter cette capaciter pour diriger ce monde de plus en plus pourri...