Cet après midi, j'ai fait un saut sur le chantier de la maison. Sur la nationale, comme souvent, des appels de phare croisent ma route. Probablement un radar plus loin...
Mais toutes les voitures me font signe. D'ailleurs la voiture de la gendarmerie n'est pas planquée, loin de là : Gyrophare en action, bien visible sur le bas côté. Le gendarme non plus n'est pas embusqué, sa chasuble fluo sur le dos, il enjoint à tous les véhicules de ralentir à grand renfort de gesticulations. Quand je le dépasse, l'expression sur son visage laisse présager un truc sérieux.

En effet, un peu plus loin, la maréchaussée nous fait décaler sur la voie d'en face. Je m'efforce de regarder la route plutôt que les véhicules accidentés. De toute façon, il n'y a pas de trace d'accident sur la chaussée. Mais la voiture devant moi ralenti encore et j'ai malheureusement tout le loisir de découvrir une voiture retournée, dans un champs en contrebas, à une dizaine de mètres de la route.

Le choc a été très violent, vu l'état de ce qui reste de la voiture. L'horrible scène se déroule alors que je passe devant. La collision a été latérale et l'épave est méconnaissable. Des pompiers s'affairent autour de quelqu'un auprès du véhicule retourné. Le camion qui l'a projeté dans le champs est garé un peu plus loin, sur le bord de la route. Tout l'avant est enfoncé...

Brutalement, une boule d'angoisse me noue la gorge. Je suis extrêmement choqué par la violence des images qui viennent de s'imprimer dans ma mémoire et qui me reviennent déjà en boucle. Le métal tordu. Les mottes de terre sur les roues, dans l'habitacle. Les pompiers et ce qu'ils font... J'imagine la douleur de la (des ?) personne(s ?) à moitié dans la boue, l'inquiétude et la tristesse à venir des proches. L'accident devient cruellement réel...
Sous le casque, je gamberge à toute allure. Je veux m'arrêter, pour me poser, enlever mon casque et respirer à l'air libre. Heureusement, je suis à destination...

S'il vous plaît, les gens, je vais dire un truc d'une banalité affligeante, mais sans déc0nner, au volant, au guidon, faisez vraiment vraiment gaffe.