Le sLeAbLog

jeudi 26 juin 2008

Une nouvelle étape

 

Depuis que Junior nous a rejoint, il y a eu déjà pas mal d'étapes franchies. Des plus ou moins significatives, plus ou moins perceptibles. Les sourires et le rire, par exemple, ne viennent pas d'un jour à l'autre.
Et puis il y a les étapes qui marquent les début de son indépendance. Depuis une semaine ou deux, Mini-nous dors dans sa chambre toute neuve. Au moins le début de la nuit, car jusqu'à présent, il finissait entre nous aux environs de quatre-cinq heures du matin, faisant de nous des adeptes pratiquants du "c0dod0". Je ne m'en vante pas, pas tant par rapport à la pratique mais bien à celui de la bêtifiance du terme, bêtifiance qui semble de mise dès qu'on touche aux bébés et à leur éducation... Bref, là n'est pas le propos.

Cette nuit, donc, une étape très nette est passée. Junior a dormi tout seul dans sa chambre, sans avoir déclenché une seule fois le veille bébé. Surprise du matin quand le réveil se déclenche, Mini-nous n'a pas eu besoin de nous dans la nuit. Sentiments mélangés de fierté, de déception et, déjà, de nostalgie. Il commence déjà à se détacher de nous, à quatre mois et demi.
Pour compenser, tout de même, il s'est mis à gazouiller tout doucement, pour pas que le veille bébé ne réveille maman au moment où je partais. Mais l'oreille de maman est fine, surtout le premier matin sans la chaude présence de la petite créature sur l'oreiller entre nous. Et tous les deux étaient debout pour me dire au revoir, pour la première fois, ce matin.

dimanche 15 juin 2008

... les yeux dans l'eau

 

Je l'ai déjà dit, niveau plante verte, nous partons du niveau zéro. Je me demande même si il ne faudrait pas créer une catégorie encore inférieure dédié à nos pitoyables capacités. Mais une amie (A., sur ce blog...) ne le savait pas et a offert une orchidée à Nady.
Grosse surprise, non seulement nous ne l'avons pas fait crever, mais en plus elle fleurit continuellement. Il y a bien une hampe florale qui avait finit par sécher, mais miracle :

Formidable, non ? une nouvelle hampe pointe le bout de son nez... Ca tombe bien, sur celle qui restait encore vivante, il y a deux fleurs depuis longtemps, elle vont donc finir par tomber. Mais la relève semble assurée.

Entre temps, et connaissant nos progrès, Mini-sLeAbO m'a chargé d'offrir à Nady une deuxième plante pour la fête des maman. Il avait peur que la vendeuse ne comprenne pas ce qu'il voulait. Sans compter que Nady le surveille continûment... Bref, nous avons dorénavant la charge d'une phalaenopsis de plus.

Bon, allez, en plus des conseils de LA spécialiste, j'ai un autre secret. Ca concerne l'arrosage. Leeloolène conseille de laisser reposer l'eau du robinet pour que le chlore s'en "évapore" avant d'arroser nos fleurs délicates. J'ai trouvé une autre astuce. J'utilise l'eau de l'aquarium que je remplace. En effet, les nitrates qui prolifèrent dans le bacs sont nocives pour les poissons, en revanche, c'est nutritif pour les plantes. En tout cas, les orchidées ont l'air de bien apprécier ce traitement.

vendredi 13 juin 2008

Devenir maman

 

Bon voilà… ça fait un bail que je n’ai pas posté ici…Je ne vais pas trouver de vieilles excuses à deux balles qui de toutes façons n’intéressent personne.
Souvent l’envie me prend d’écrire parce qu’en vrai j’aurai tellement de choses à dire si j’en prenais la peine…mais voilà la flemme me prend…et souvent je me dis aussi que ça ne va intéresser personne de raconter ma life comme on dit.

Je suis maman depuis 4 mois maintenant et en dépit de tout ce que j’ai pu imaginer, j'étais loin d'imaginer un tel chamboulement. La première fois qu’on a posé mon fils sur moi à la maternité, j’ai ressenti quelque chose d’unique au monde, quelque chose d’indescriptible qui n’a pas besoin de mots pour être dit… Aujourd’hui encore quand je repense à ce moment, ça me fait un drôle de serrement au cœur, une envie de retourner en arrière pour revivre à nouveau cet instant magique.
Regarder ce petit être qui découvre un tout autre univers, qui s’accroche déjà à vous comme à une bouée de sauvetage, c'est juste … Y a pas de mots...on ressent une immense vague d’amour qui relègue au second plan tout le reste.

J’ai eu un temps d’adaptation où il m’a fallu réaliser que désormais j’étais maman. Mais ce qu’il y a de bien avec l’instinct maternel, c’est qu’on ressent les choses de façon viscérale : on trouve les bons gestes : ceux qui soignent, ceux qui câlinent, ceux qui calment…ceux qui aiment…

Aujourd’hui je me sens fière dans mon rôle de femme et maman. Des émotions jamais connues auparavant m’envahissent quand mon fils me regarde et me sourit. …Il y a eu les premiers pleurs, les premiers sourires, les premiers câlins…les premiers rires… Un tas de premières fois qu’on n’oublie pas… Et puis y aura tant d’autres premières fois… encore…

C’est bête, mais ça j’avais envie de l’écrire…

mercredi 11 juin 2008

Force de l'Axe...

 

... mon Q. J'ai testé pour vous le fameux déo soit disant magique. C'est une escroquerie publicitaire de plus.

Je ressors à l'instant du service RH dans l'indifférence la plus totale...

mercredi 4 juin 2008

Tout n'est pas tout perdu

 

Deux billets aujourd'hui, rien ne va plus. Surtout qu'il s'agit de tenir des propos contradictoires sur nos concitoyens.

Ma chérie a tenté, bien malgré elle, de réduire la proportion de l'humanité dotée d'un portable...

Malheureusement (hum), c'était sans compter sur un civisme que nous pensions à tout jamais disparu. Nous nous trompions, à tout le moins en ce qui concerne une cliente et la vendeuse du magasin où le téléphone de Nady a tenté de se faire la malle.

La photo de sLeAbO junior en fond d'écran du téléphone a permis à la vendeuse de reconnaître le bébé et de fil en aiguille la maman propriétaire du terminal GSM rouge rutilant de son vernis encore neuf (du mois dernier, à tout casser, pour vous aider à juger du niveau de fun où nous étions hier soir)...

Je n'aurais certainement pas parié que quelqu'un trouvant un téléphone portable flambant neuf dans un magasin le rapporte à l'accueil, petit un.
Et petit deux, j'ai toujours cru que ce genre d'objet coûteux rapporté à un guichet finissait dans la poche de la personne qui se tenait derrière, avec force sourires et remerciements (tu m'étonnes). Autant dire que la coordination de deux personnes me contredisant dans mes croyances semblait extrêmement improbable, pour ne pas dire impossible.

Il reste donc des gens réglos, c'est toujours rassurant de s'en rendre compte... Je crois pouvoir imaginer la soudaine légèreté sur l'estomac de Nady chérie quand ce matin à l'ouverture, la vendeuse l'a accueillie par ces mots :

Bonjour, je suppose que vous venez chercher votre portable ?

pendant ce temps, dans la bergerie...

 

Je ne poste plus ou presque. Il y a bien un truc qui m'inspirait, mais Flaoua, qui poste encore moins que moi en ce moment (encore que, je me demande si la tendance ne s'inverse pas...), hé bien elle m'a doublé...

Quel pays de blaireaux. Non, de moutons, sinon, ça colle pas avec mon titre.