Outre le fait de pouvoir m'éclipser du bureau et prendre l'air un petit quart d'heure, le vote des prud'hommes m'aura permis de rouler au moins quelques minutes à moto de jour. Et sous le soleil, qui plus est. Ils sont forts, les syndicats...