Le sLeAbLog

dimanche 15 juin 2008

... les yeux dans l'eau

 

Je l'ai déjà dit, niveau plante verte, nous partons du niveau zéro. Je me demande même si il ne faudrait pas créer une catégorie encore inférieure dédié à nos pitoyables capacités. Mais une amie (A., sur ce blog...) ne le savait pas et a offert une orchidée à Nady.
Grosse surprise, non seulement nous ne l'avons pas fait crever, mais en plus elle fleurit continuellement. Il y a bien une hampe florale qui avait finit par sécher, mais miracle :

Formidable, non ? une nouvelle hampe pointe le bout de son nez... Ca tombe bien, sur celle qui restait encore vivante, il y a deux fleurs depuis longtemps, elle vont donc finir par tomber. Mais la relève semble assurée.

Entre temps, et connaissant nos progrès, Mini-sLeAbO m'a chargé d'offrir à Nady une deuxième plante pour la fête des maman. Il avait peur que la vendeuse ne comprenne pas ce qu'il voulait. Sans compter que Nady le surveille continûment... Bref, nous avons dorénavant la charge d'une phalaenopsis de plus.

Bon, allez, en plus des conseils de LA spécialiste, j'ai un autre secret. Ca concerne l'arrosage. Leeloolène conseille de laisser reposer l'eau du robinet pour que le chlore s'en "évapore" avant d'arroser nos fleurs délicates. J'ai trouvé une autre astuce. J'utilise l'eau de l'aquarium que je remplace. En effet, les nitrates qui prolifèrent dans le bacs sont nocives pour les poissons, en revanche, c'est nutritif pour les plantes. En tout cas, les orchidées ont l'air de bien apprécier ce traitement.

lundi 19 mai 2008

La pensée du bricoleur

 

Ces temps dernier, j'ai nous avons passé pas mal de temps à bricoler. Notamment avec mon papa. De temps en temps, pendant ces moment là, il dit des trucs rigolos. Dernier truc en date que nous avons fait conjointement, habiller la baignoire avec des carreaux de plâtre.
Alors que je lui tends une de ces plaques en plâtre, je glisse :

- Alors c'est ça que JCVD casse par paquet de cinq avec sa tête ?!
-Oui... Mais il n'a plus de cerveau depuis.

mercredi 14 novembre 2007

Couleurs

 

Pendant ce temps là, l'autre bébé de la famille sLeAbO a bien grandi. Et surtout, ça a pris des couleurs...

Sisi.

Plein de trucs en même temps, pfiu...

lundi 23 juillet 2007

Encore une dalle

 

Une nouvelle dalle, plus petite cette fois puisque c'est celle de l'étage. La maison avance monte tranquillement. Ce n'est pas la plus rapide du lotissement, mais les autres sont souvent de plein pied. Et puis à la rigueur, on préfère que les temps de séchage soient respectés. Avec les murs et un plafond pour certaines pièces, notre futur chez nous commence à prendre forme, et c'est assez trippant de s'y promener et d'imaginer tout ça aménagé.

Dire que Nady ne peux voir sa maison que sur écran (et sur un ordi poussif)... Alors que c'est tellement grisant de la découvrir en vrai ! Niark ! Les vacances à Paris ont leurs inconvénients ;-)

mardi 3 juillet 2007

La maison que le banquier nous construit

 

J'ai réalisé il y a peu que je n'avais pas parlé de notre projet de maison depuis le salon de l'immobilier où nous avions rencontrés quelques banquiers.
Depuis, beaucoup de choses se sont passées. En début d'année nous avons trouvé LE terrain et choisi peu de temps après un constructeur. Depuis, le permis de construire a été obtenu et le chantier a commencé en avril. Si tout va bien, les murs vont commencer à monter cette semaine.

Pour le moment, voici à quoi ressemble notre futur chez nous (Un clic et hop ! On voit mieux...):

La dalle est vue depuis le jardin, qui est assez grand conformément à ce que nous voulions, puisque le terrain fait 1000 m² environ. Kafi devrait avoir de quoi galoper. Ce faisant on ne s'éloigne pas trop de Nantes puisque je serais à trente kilomètres du boulot.

L'an passé, le big projet était le mariage, cette année, c'est la maison. Qu'est ce qui va suivre ?

mercredi 15 novembre 2006

Maison, sweet maison.

 

La semaine passée, nous somme passés au point suivant de notre liste "gros projets". Après le mariage, la maison à nous. Nady a donc contacté (parce que, pour être tout à fait honnête, je suis très nul pour ce qui est de faire le premier pas.) une agence immobilière en voyant une annonce pour une maison dans le coin qui nous plait. Après cette visite nous étions lancés dans l'aventure.
Au passage, l'agent immobilier : une pitoyable Brêle.
On aurait presque dit Palm@de dans le spot publicitaire : "Des pièces, des pièces... Le bouton pour le pipi, le bouton pour le popo". Bref...

Ce que nous n'avions pas fait, bien que nous en parlions depuis des lustres, c'est d'aller parler à un escroc banquier, histoire de quantifier un peu le budget dont nous pourrions disposer. Le fait est que ma banque est toujours celle de mes jeunes années (comprendre "à une heure de route") et que la personne en charge de mes comptes dans cette agence mérite plus le titre de bouffonne que de conseillère selon moi.
Heureusement pour nous, se tenait le weekend dernier le salon de l'habitat à Nantes (il y a une deuxième édition le weekend prochain, pour les ceusses qui auraient raté le coche). L'occasion de prendre contact avec des constructeurs, des artisans et des ... ?
Banquiers, oui. Merci de suivre.

Trois grandes enseignes sur le salon, on s'est dit "Chouette ! Ils devraient pouvoir nous faire au moins une estimation, ne serait-ce qu'à la louche". Hé bien non ! Pour deux d'entre elles, on nous a expliqué qu'ils n'avaient pas le logiciel, vous comprenez, qu'ils allaient prendre tous les renseignements et nous recontacter. Tout ça malgré la présence de PCs pour des recherches immobilières sur les stands. En 2006, avoir un portable avec le bon soft dedans, pour une banque, ça n'est certainement pas insurmontable que ce soit techniquement ou financièrement. Seule la BNP (pour ne pas la citer) était en mesure de nous faire cette étude, et plutôt détaillée, alors qu'une réponse plus approximative nous aurait satisfaits.
Le pire dans tout ça c'est sans aucun doute le temps que nous aurons attendu avant de pouvoir rencontrer un conseiller de la même banque que la mienne. En effet, ces messieurs encravatés étaient occupés à tourner le dos aux visiteurs en dégustant force petits fours et moultes coupes de champagne. Qu'on ne se méprenne pas, ce n'était pas pour accueillir leurs clients. Ca ressemblait plutôt à des commerciaux fêtant leurs bons résultats. J'ai trouvé cela franchement déplacé, hautain et m'a-tu-vu au possible.

Sans compter que le "conseiller" qu'on a fini par enfin rencontrer nous a tenu un discours qui tenait plus du boniment de foire que de l'information sur le financement immobilier. Il faut dire qu'imbibé au champagne, il devait avoir du mal à mener un raisonnement cohérent. Son attitude et ses propos ont fini par me faire croire que je balossais finance avec un habitué du PMU du coin. Une chose est sûre : on ne fera pas affaire avec lui non plus.